Ça sent l’orage ?

Temps idéal pour un éclair de génie !

A la recherche d'un temps propice aux miracles ? Félicitations, vous ne pouviez mieux tomber !
Qui n’a jamais osé imaginer mieux, une fois dans sa vie ? Arrêtons-nous juste un instant, c'est tout bénéfice. Rêvons en un clin d’œil, une seconde pour un coup de foudre.

Immortaliser un orage en photographie demande savoir, préparation, patience, action…
Et si on partait à la chasse aux éclairs de génie ? Les immortaliser dans la tempête quotidienne de nos vies, pour soi, voire plus si entente.

Stimuler le déroutant, l'inespéré, l'exceptionnel, l'inattendu. Le laisser se frayer un chemin, semblable à l’éclair. C’est au cœur de l’orage qu’ils sont les plus beaux ; une mer calme n’a jamais fait un bon marin.

A Noble bateau, Noble équipage : Bienvenue à bord

Le partager, c'est l'enflammer.

L'imaginer, c'est l'amorcer.

 

A quoi tient un miracle ? Demandez à l'inventeur de la mayonnaise; à si peu de chose...

 

Tout le monde ne peut pas faire des miracles ?
En imaginer un, oui !

A quoi ressemble le vôtre ? Et si cette fois on lui donnait vie ?
Les idées sont incandescentes, elles enflamment les esprits.
Passées par le feu, exposées aux autres, elles vont se façonner d'inattendu...

 

Une page angulaire,

de celles qui écrivent demain en majuscule.

Une page blanche ? Plutôt une page angulaire !

 

Les grandes œuvres sont nées d'un rien, enfants légitimes de charbon et de papier.

Du profond de l'encrier, du tranchant de la plume, laissez jaillir l'éclair, laissez parler sa puissance.

 

Imaginez un miracle.L'imaginer, l'exposer, le regarder s'embraser.

 

Demain nous dira qui il est.

n'est pas de trouver la solution.

Le vrai problème

 

La solution

est de trouver le vrai problème...

A chaque problème sa solution.


C'est bien le problème, on a des solutions pour tout... au point d'en oublier le vrai problème.

Arrêtons de chercher des solutions sans savoir ante mortem quel problème résoudre. Il est si facile de sauter sur la première solution venue, bien plus difficile de se confronter à l'essence même du problème. Concentrons-nous à l'identifier. Sans une destination, aucun vent n'est le bon.

"Seul l'impossible mérite réflexion" (Dezso Kosztolanyi)

 

Soyons carré.

Ça ne tourne pas rond.

On fonce dans un mur, avec l'invention de la roue ? C'est plutôt depuis la trouvaille du carré qu'on s'enfonce ! Bien plus discret, il s'est imposé au millimètre, sournoisement. L'histoire du carré dans le rond.

Le carré a rondement mené son affaire. Voilà que même ce qui est rond doit rentrer dans une case bien carrée. Si la roue vient de la nature, d'où vient donc le carré ? Il est maintenant partout, tel l'invisible dictateur.

Comment dépasser le cadre, emprisonné à l'intérieur ? Comment sortir des sables émouvants ? Pourquoi existerait-il une réponse, si personne ne la cherche ?

© 2017-2018 Myracle.org

  • Facebook Clean